Présentation des #notairesfuribards

Qui sont les ‪#‎notairesfuribards‬ ?

Au cours de l’été 2014, une consoeur, notaire à Paris, a perçu le danger qui planait sur le Notariat. Présente sur Twitter depuis plusieurs années, elle avait repéré qu’étaient également présents sur le réseau d’autres de ses confrères. Elle les a donc contactés, rassemblés, et un premier groupe d’échange d’avis et d’informations s’est monté.

A la rentrée 2014, la menace mortifère a pris toute sa réalité. Beaucoup de notaires ont rejoint les réseaux sociaux, et notamment Twitter. Au fur et à mesure de chaque nouvelle arrivée, méthodiquement, cette consoeur contactait le notaire après en avoir vérifié le statut, et lui proposait de rejoindre le groupe déjà formé.

Le 17 septembre, une première manifestation était organisée à Paris. Le soir même, le Petit Journal de Canal Plus, présenté par Yann Barthès, diffusait un petit sketch où les notaires apparaissaient comme une tribu bon-chic-bon-genre qui manifestaient en brandissant un Code Civil, et en clamant « nous sommes furibards ».

Quelques heures plus tard, et de façon spontanée, le hashtag #notairesfuribards apparaissait sur Twitter.

L’un des leurs, dont l’identité est, et doit, rester secrète, lançait sur Youtube une série de petits films humoristiques et communicatifs sur l’identité de la profession, et les dangers de la réforme en cours. Les célèbres petits films des #notairesfuribards paraissant chaque vendredi matin, sont attendus par toute la populations notariale, à qui ils donnent le sourire et l’envie d’avancer. Ces petits bijoux de drôlerie ont su compléter l’image d’une profession jeune, geek, drôle, inventive, douée.

Depuis, le réseau s’est structuré. Aujourd’hui, il se compose d’une quarantaine de membres actifs réunis dans une association.

Dans une ambiance potache, et travailleuse, les énergies de ces quarante furibards se fusionnent pour donner des travaux et des communications complémentaires à ceux des autres groupes constitués dans la profession.

Les #notairesfuribards sont aujourd’hui très présents et très actifs sur Twitter, et leur communication est principalement axée sur les dangers de la Loi Macron dont ils dénoncent les effets pervers et délétères sur l’avenir du système juridique français, l’immixtion de l’Autorité de la concurrence, et les conséquences désastreuses de la réforme en matière d’emplois.

Fidèles à leurs instances nationales en ces temps difficiles, maintenant un lien entre les membres de la grande population notariale, ils ont réussi l’exploit de dépoussiérer radicalement l’image d’une profession considérée, à tort, comme étant d’un autre temps.

Etre sérieux sans se prendre au sérieux, telle pourrait être la devise des #notairesfuribards.

 

Caroline Jeanson, présidente de l’association ResNotaria

Tagués avec :