#LoiMacron : la désinformation et la stigmatisation continuent

Ce matin, Sabrina éprouve un certain mécontentement car elle a dû refuser de traiter un dossier de succession pour lequel on lui demandait d’établir  une notoriété afin de permettre de débloquer des comptes bancaires d’un montant de 3.000 €.

En effet, la succession étant compliquée, sa rémunération de 58 € était largement insuffisante pour couvrir le temps passé et les différentes démarches qu’elle aurait dû effectuer.

Jusqu’à une époque récente, c’est-à-dire avant la loi Macron, Sabrina traitait tous les dossiers, quelle que soit leur rentabilité, puisque le tarif unique et obligatoire permettait de compenser les pertes de production des petits actes par les émoluments perçus sur les actes plus importants.

Sabrina va bien conclure sa première vente… mais à quel prix ?

Image Sabrina